L'art ambassadeur universel !
L'art ambassadeur universel !
Cercle des Artistes Européens L'art au service de la paix !
Cercle des Artistes EuropéensL'art au service de la paix ! 

 Interviews, podscasts, portraits d'artistes, articles réalisés par notre partenaire ZoomArt Paris

Nous pouvons avancer seul, mais ensemble nous allons encore plus loin !

Nous sommes très heureux du partenariat avec

Le Magazine digital ZoomArt Paris et de la très belle rencontre avec sa fondatrice, éditrice et photographe Victoria Zuniga.

Nous partageons les mêmes valeurs et en unissant nos compétences nous irons encore plus loin.

ZoomArt Paris fait un travail remarquable pour la promotion

de l'art et de la culture.

 

Nous remercions chaleureusement ZoomArt Paris 

qui dans le cadre de notre partenariat propose des podcasts et vidéos reportages sur les artistes du Cercle des Artistes Européens.

 

www.zoomart.fr

Publication ZoomArt Paris

 

"Le Cercle des Artistes Européens par

Carmen JUAREZ MEDINA"

 

 

L'artiste franco-espagnole raconte le rôle de cette association et la façon dont elle s'est vue impactée par la crise du Covid-19.

 

ZoomArt Paris réalise un podcast avec Carmen Juarez Medina, présidente et fondatrice du Cercle des Artistes Européens sur le rôle de l’association et l’impact de la crise sanitaire dû au Covid-19 sur le monde des Beaux-Arts.

Article publié dans Z ZoomArt N° 10

Magazine d’Art digital diffusé en Français et Espagnol :

 

 

L’essence de l’Art

 

Dans cette période de crise sanitaire où nous avons passé deux mois de confinement, nos sorties étaient très limitées et restreintes au strict nécessaire. Malgré cette « inactivité forcée », nous avons pu voir tous les jours fleurir de nouvelles initiatives de la part de toutes ces personnes obligées de rester chez elles, non seulement dans le domaine de l’innovation et de l’invention, mais aussi de la créativité et de l’art. Elles ont mis au service de la collectivité leur compétences afin d’adapter des entreprises existantes à la création d’outils nécessaires à la lutte contre le coronavirus du Covid19, en fabriquant des respirateurs, des visières de protection, des masques, des sur blouses, et même des lits médicaux pour les personnes en réanimation afin de soulager les soignants… Cet élan de solidarité s’est également vu dans l’aide bénévole pour cuisiner et livrer des repas aux personnels soignants et aider les personnes les plus vulnérables et démunies… Des séances de gymnastiques collectives se sont multipliées, tout en restant chacun chez soi…

 

Mais cela ne s’est pas arrêté là, comme un souffle qui permet à un cœur de battre, chaque soir, à 20h, s’est élevé un hymne d’applaudissements qui retentissait depuis les fenêtres et les balcons dans le monde ! Toutes les femmes et tous les hommes de tous les pays se donnaient la main pour applaudir et soutenir tous les soignants ! Les artistes et l’art ne sont pas restés en arrière… Des musiciens et des chanteurs ont donné des concerts fabuleux depuis leurs fenêtres et leurs balcons, réalisé et diffusé des vidéos… Des particuliers ont également montré leur créativité et leur intérêt pour l’art en reproduisant les scènes de tableaux connus avec les matériaux domestiques… Un formidable souffle artistique a parcouru la population mondiale lui permettant de respirer une bouffée d’oxygène pour rendre ses poumons plus forts et son cœur battant à l’unisson plus solide, alors qu’elle luttait contre une maladie mortelle qui détruit précisément ces organes ! Tout cela restera dans les mémoires !

 

Au milieu de cette pandémie, la solidarité et la créativité se sont répandues comme une trainée de poudre pour faire face et lutter contre ce redoutable coronavirus qui a anéanti une partie de la population mondiale. Toutes ces femmes et tous ces hommes sont des véritables héros dans cette crise sanitaire et ont montré le chemin… Sans eux, nous n’aurions pas pu avancer vers le salut…

 

Cette notion de ce qu’est réellement la créativité et l’art nous amène à prendre conscience de son importance dans la civilisation humaine et dans l’essence même de l’Homme, et c’est précisément ce qui la définie comme étant primordiale à sa survie et à son évolution, et ce, depuis l’apparition de l’homme sur Terre.

Pendant cette crise sanitaire, la création a pris toute son importance dans le jardin d’Éden de l’Art et de la Culture et montré ses véritables lettres de noblesse par l’éclosion d’actions qui ont permis à leurs auteurs et au public de s’épanouir malgré le confinement et ces moments très difficiles... Ce sont toutes ces actions pleines de beauté et d’amour qui resteront dans l’Histoire et don l’humanité se souviendra.

 

L’art s’est mis humblement au service de l’Homme, pour lui révéler sa vraie valeur et sa dignité, en déployant toute sa grandeur et sa beauté à des fins de partage et de fraternité. Il réveille cette infinie richesse que chacun de nous possède au fond de lui-même et la transmet à travers le temps.

 

Chacun apporte ce qu’il a de plus précieux, sa volonté, sa connaissance et sa créativité, aussi infimes soient-elles. Exprimées avec amour, c’est une force exponentielle et indestructible, qui a permis à l’humanité d’évoluer. Chaque création artistique, scientifique et littéraire, a jeté ses semences dans l’histoire de notre évolution et toutes sont intimement liées entre elles. Elles ont permis à l’humanité d’affronter les moments les plus noirs de son histoire et de s’en sortir. Elles ont fait appel à notre conscience universelle en réveillant et alimentant ce que nous avons de plus beau au fond de nous-même, de manière consciente et inconsciente. Elles nous ont rendus plus forts et nous ont montrés le chemin à suivre… Cette osmose entre l’art et ces valeurs ont permis à notre civilisation d’évoluer et de s’affirmer au travers de l’espace - temps. Les générations humaines se succèdent mais l’art est éternel et transmet notre héritage aux générations futures, comme il nous a transmis celui de nos ancêtres, qui nous ont laissé une richesse inestimable…

 

L’Art est aujourd’hui confronté à un mouvement de l’art contemporain appelé « art conceptuel » qui rejette cette noble essence et lui fait le plus grand tort. Paradoxalement, quel héritage laissera ce courant qu’on pourrait appeler le « non-art » ? Quel enseignement laissera-t-il aux générations futures ? Quelle empreinte laissera-t-il dans l’évolution de notre civilisation ? Une banane périssable scotchée au mur comme ce fut le cas récemment dans une exposition d’art contemporain à Miami Beach (USA) ? Une exposition sur le Vide montrant des pièces entièrement vides au Centre Pompidou en 2009 !... Et même des poulets brulés vivants au musée contemporain de Lyon en mars 2018 ! Où est l’art ? L’art donne la vie et ne la tue pas ! Où est l’émotion qui vous fait vibrer, vous rend plus fort et vous élève à un niveau de conscience plus élevé ? En regardant ces « choses », c’est l’inverse qui se produit !

 

Cette crise sanitaire et ce confinement nous ont montré à quel point l’homme a besoin de communiquer, de partager, de se sentir utile, de créer des belles choses, de communiquer par l’intermédiaire de l’art et de la culture… Beaucoup parmi nous avaient perdu ces notions qui sont notre essence, et j’ai espoir qu’en les retrouvant, ce sursaut de conscience perdurera…

 

Carmen Juarez Medina

Présidente et fondatrice du Cercle des Artistes Européens

www.cercledesartisteseuropeens.com

Les artistes du Cercle des Artistes Européens interwievés par ZoomArt Paris

Publications de ZoomArt Paris réalisaées dans le cadre de notre partenariat.

Les moments forts de ZoomArt Paris 2020 :
Bravo pour cette très belle rétrospectives !

Les artistes du Cercle des Artistes ne sont pas oubliés

dans les moments forts de ZoomArt Paris en 2020. 

Un grand merci à ZoomArt Paris.

Le 13 décembre 2020 ZoomArt Paris réunissait au 59 rue de Rivoli à Paris, quelques uns des artistes mis en avant dans son magazine en 2020  pour une chaleureuse célébration de son activité cette année, qui malgré la crise sanitaire a été bien remplie.
Mad-Jarova, membre d'honneur du Cercle des Artistes Européens y présentait son dernier livre "Le secret de l'éternité".
Mad-Jarova est également la fondatrice de l'Institut Mad-Jarova pour les Arts, la Science et la Philosophie.

Les mille visages de la main d’Anmarie Léon

Publication ZoomArt Paris juillet 2021

Artiste Zoom

Anne Marie Leon, Sculptrice et membre du Cercle des artistes européens.

 

Graphiste de formation, passionnée de jardin, Anmarie sculpte les visages doux, mélancoliques, grotesques. Pour elle, si le mouvement est donné par le corps, c’est le visage qui donne une expression, un sentiment, une âme. L’artiste travaille avec la terre chamottée pour les grosses pièces, ce mélange lui permet d’obtenir une terre structurée qui facilite le modelage et le donne à la cuisson un aspect rustique qu’Anmarie affectionne tout particulièrement.

Dans son N° 15 de  ZoomArt Paris met à l'honneur notre partenariat et Véro Lombard, membre de notre association.

Alain BAZARD, membre d'honneur du Cercle des Artistes Européens est invité par Zoom Art Paris à écrire un article dans la rubrique

"No Art"

dans le magazine N° 19.

 

Merci à Zoom Art Paris de permettre à notre ami de s'exprimer sur ce sujet très important, car aujourd'hui, l'Art est en danger !

 

Non Art ou le style contemporain ?

 

Nous abordons à nouveau la question « Non Art » avec l’artiste français Alain Bazard, également critique d’art, grâce à sa précieuse collaboration. Il est membre d'honneur du Cercle des Artistes Européens, récompensé à de nombreuses reprises, et qui a exposé dans plusieurs pays. Président de la section Peinture du Salon des Artistes Français dans le cadre du Salon d’Automne, directeur artistique des expositions à Osaka et Monaco parmi de nombreuses autres activités importantes.

N’en déplaise aux fossoyeurs de l’art au service d’un humanisme consensuel dans lequel nos tendances cohabitent sans concurrence et démontrent que les modes et les contres modes, propres à notre époque ne sont pas la panacée. Actuellement les institutions étatiques, avec le soutient des médias continuent d’imposer le NON ART par le rejet des normes artistiques conventionnelles en orientant les subventions destinées à l’ensemble des artistes vers l’AC. Le but du ministère de la culture et de ses officines FRAC et DRAC étant d’aboutir à la disparition des salons historiques. Ces aides financière viennent se coaguler avec les puissances de l’argent qui inondent déjà le degré zéro de l’art dit « Contemporain » en, l’imposant tapageusement et en encourageant sa médiocrité illustrée par, la fusion de la pornographie avec le néant. Le conceptuel a atteint ses limites, acculé par les attaques de plus en plus nombreuses de sa propre élite intellectuelle.


Buren, porte étendard de l’art officiel depuis des décennies, dans un moment de lucidité, déclarait dans le nouvel Observateur : « il n’y a que deux choses qui puissent faire changer la situation actuelle de l’art, ou bien il y aura un bouleversement social violent, et alors ce ne sera pas seulement l’art qui sera bouleversé, ou bien une nouvelle génération d’artiste dira « Ça suffit ». Déjà, Guillou, en 1954 écrivait dans :

« Le déclin de la sagesse dans le monde contemporain », « Nos élites, après avoir paralysé les intelligences, s’en prennent à l’être charnel pour l’asservir et le dégrader ».

Damian Tirado, membre du Cercle des Artistes Européens.
Un grand merci à notre partenaire Zoom Art Paris pour ce très beau reportage.

Le Supraréalisme, ce nouveau courant de pensée

Article de l'artiste Mad-Jarova

Membre d'honneur du Cercle des Artistes Européens

 

Quelle est la situation de l’art d’aujourd’hui ? Le maniérisme de l’art moderne s’épuise dans la répétition, l’art contemporain qui lui succède est une évasion, une libération de cette limitation contrariante.

Les artistes ne sont plus des peintres, ni des sculpteurs, ils deviennent des plasticiens. Ils se lancent dans des installations d’objets de toutes sortes. Les modes se succèdent. Il n’y a plus de sens, plus de beauté : le fil, conducteur de tous les arts est rompu.

 

Heureusement, en même temps, certains artistes ont résisté envers et contre tout. Ce sont des talents authentiques, injustement méconnus. On les appelle les artistes visionnaires. Ils sont systématiquement éloignés, étant considérés de retardataires qui n’ont rien compris. L’art visionnaire de cette génération d’artistes est très différent de celui des artistes du passé. Il n’est pas influencé par l’esprit religieux, tout en étant spirituel. Ses techniques et ses formes picturales sont contemporaines, tout en étant intemporelles. Ce sont les artistes supraréalistes, appelés visionnaires, car l’art supraréaliste est visionnaire. C’est une branche différente du surréalisme, de l’art fantastique et onirique. Par conséquent, l’art visionnaire du supraréalisme détermine et diversifie ses artistes par rapport à tous les artistes visionnaires du passé. Les supraréalistes sont des artistes contemporains. Le supraréalisme établi et déterminé par Mad-Jarova dans tous les domaines culturels, ainsi que dans la science et la philosophie est un courant complet de notre époque.


Ce n’est pas une mode (les modes se démodent). Il a germé depuis des années. Cette nouvelle spiritualité fait ses racines, invisibles et expansives, partout dans le monde. L’homme ne pourra jamais être réduit à sa matière. Le premier éclat de son niveau de conscience était sa recherche de spiritualité qui est donc transcendante. La prise de conscience de son fond essentiel est d’identifier sa psyché abritée dans son corps physique. Il ne pourra pas réduire son être profond dans sa matière. C’est ainsi !!!

Dans la philosophie supraréaliste, la conscience remplace le concept de l’âme dans les réligions, l’esprit est l’inconscient personnel et collectif et le surconscient est la force essentielle qui surplombe toutes les unités individuelles dans un TOUT qui est l’univers, lui-même.

 

Voilà, le nouveau courant du supraréalisme est inévitable, non seulement dans les arts visuels, la musique, la littérature, le cinéma, la science et la philosophie, mais surtout dans la prise de conscience de notre monde intérieur que nous n’avons pas encore complètement exploré.

De larges horizons s’ouvrent devant nous au moment de la crise mondiale économique, financière et culturelle. Le moment est venu, il ne faut plus attendre !!! C’est maintenant !!!

 

Décembre 2021

Gala 2021 ZoomArt Paris

La présidente du Cercle des Artistes Européens, Carmen Juarez Medina, était invitée à dire quelques mots à l'occasion de Gala :

" Merci à ZoomArt Paris pour cette invitation.

 

Tout d’abord, je souhaite vous présenter le Cercle des Artistes Européens.

 

Un proverbe africain dit : " Tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ". C’est avec cette idée que j’ai fondé cette association en 2010. Permettre aux artistes qui se reconnaissent dans une éthique humaniste d’œuvrer ensemble pour aller plus loin, et mettre en avant la véritable essence de l’art.

 

Le Cercle des Artistes Européens a démarré avec 4 artistes dont moi-même, et aujourd’hui, nous comptons 76 membres et 34 amis, dont une grande majorité, sont des artistes de renom national et international.

L’association œuvres pour une nouvelle renaissance de l’art et des valeurs humanistes et spirituelles qui lui sont attachées.

Cette osmose entre l’art et ces valeurs, ont permis à notre civilisation d’évoluer et de s’affirmer au travers de l’espace-temps.

 

En tant qu’artistes originaires de différentes nations, unis dans notre diversité artistique, au travers de nos expositions, nous souhaitons aussi, apporter notre modeste contribution pour une véritable amitié et alliance pour le progrès et la paix.

Quel meilleur ambassadeur que l’art pour ériger une véritable amitié à travers les frontières ! C’est la plus belle forme d’expression universelle !

 

Certaines de nos expositions sont également pour la défense d’une cause humanitaire en montrant que l’art se met humblement au service de l’Homme pour lui révéler sa dignité, en déployant toute sa grandeur et sa beauté à des fins de partage et de fraternité.

 

Tous les artistes de notre association ont été admis par notre comité de sélection, et avant de devenir membre, les artistes sont d’abord amis du Cercle des Artistes Européens.

Cela nous permet de faire connaissance avec les nouveaux arrivés et de garder un climat fraternel au sein de notre association.

En effet, nous attachons beaucoup d’importance, non seulement à la qualité de l’art, mais aussi à la personnalité de l’artiste.

 

Notre partenariat avec ZoomArt Paris a commencé l’année dernière pendant la période du confinement, et en nous sommes très heureux.

Les réseaux sociaux, internet et le téléphone ont été très utiles pour les premiers contacts. Et cela a été une très belle rencontre lorsque nous avons pu échanger pour la première fois de visu, car nous partageons les mêmes valeurs.

 

Depuis notre partenariat, beaucoup d’artistes de notre association ont eu la possibilité de s’exprimer, d’annoncer leurs expositions, de montrer quelques photos de leurs créations dans différentes rubriques de ZoomArt Paris, et de participer à des potcasts. Pour tout cela nous remercions très chaleureusement ZoomArt et son équipe, et plus particulièrement Victoria Zuniga qui est à l’origine de ce partenariat. De notre côté, nous communiquons des informations à ZoomArt et partageons ses publications.

 

Aujourd’hui, nous sommes rentrés dans l’ère du numérique.

Il a complètement révolutionné notre société, tout comme l’imprimerie en 1914. Le numérique a permis à notre planète de rester connectée tout en étant confinée. Il a permis à des millions et des millions de personnes de garder un lien, de rester informé, de vivre malgré tout des moments de convivialité et de partager leurs créations sur internet et les réseaux sociaux. Il a été une véritable bouffée d’oxygène pour tous, alors que nous ne pouvions pas sortir.

 

Par ailleurs, le numérique permet également de réduire notre consommation de papier, ce qui est très bon pour la planète…

 

Aussi, la création de ZoomArt Paris par son éditrice, Victoria Zuniga, est une très belle initiative et avancée dans le monde de l’information, de l’art et de la culture. Vraiment, Victoria a fait un travail considérable et je lui tire mon chapeau, car je suis bien placée pour savoir tout que cela représente de mener à bien une telle tâche en partant de rien.

Avec son magazine digital publié en français et en espagnol, Zoom Art Paris œuvre dans la même direction que le Cercle des Artistes Européens.

 

ZoomArt Paris est un des seuls magazines à sillonner la France et d’autres pays, pour rencontrer les artistes, leur donner la parole, publier leurs œuvres, informer sur les expositions en temps réel, faire des pots cats…

Et surtout, dénoncer le « non art » en donnant la possibilité à différents artistes contemporains de s’exprimer sur le sujet.

 

Aujourd’hui, le plus grand poison qui envenime progressivement les neurones, et détruit petit à petit le marché de l’art par la spéculation financière, en détrônant les véritables valeurs artistiques, et les artistes qui se battent pour survivre, c’est le non art !

 

Quelle société allons-nous laisser aux générations futures si celui-ci s’impose comme étant de l’art ! Une société où le chaos, la violence et la noirceur seront considérés comme des actes de création ?

Où serions-nous, et que serions-nous devenus si nos ancêtres nous avaient laissé un tel héritage ? Que peut devenir une civilisation où l’art ne perdure pas à travers le temps et ne transmet aucune émotion positive ?

Non. Nous ne voulons pas de cela !

 

Il est scientifiquement reconnu que l’homme a besoin de l’art et de beauté. Certains psychothérapeutes disent que l’art est un médicament sans effets secondaires dont le principe actif est la beauté. Miguel Angel Parrilla, un écrivain et philosophe espagnol, a dernièrement écrit que « l’art est un véritable baume et un tonique pour tous les aspects de la vie humaine.

Il augmente la joie et donc les défenses immunitaires et rend toujours l’adversité plus supportable ».

 

Chaque création artistique, scientifique et littéraire a jeté ses semences dans l’histoire de notre évolution et toutes sont intiment liées entre elles.

C’est la loi de l’attraction depuis l’origine de la création de notre monde.

Exprimées avec amour, c’est une force exponentielle et indestructible, qui a permis à l’humanité d’évoluer.

 

Beethoven avait dit « Seul l’art et la science élève l’homme jusqu’à la divinité ». Et Simone de Beauvoir : « C’est dans l’art que l’homme se dépasse définitivement lui-même ».

Où se trouve la pérennité, le dépassement de soi, la spiritualité, l’amour et la beauté dans le non art ?

 

L’art n’a pas besoin d’interprète, il réveille cette infinie richesse que chacun de nous possède au fond de lui-même et la transmet à travers le temps.

Les générations humaines se succèdent mais l’art est éternel et transmet notre héritage aux générations futures, comme il nous a transmis celui de nos ancêtres, qui nous ont laissé une richesse inestimable…

 

Et cela a commencé depuis que l’homme s’est redressé

et a marché débout. Les dessins que nos ancêtres préhistoriques ont laissés sur les murs des grottes, est un véritable témoignage de l’importance que l’art a toujours eu depuis la nuit des temps…

 

L’art est ce qui a sorti l’homme de la condition animal et lui a permis d’évoluer en tant qu’être humain.

Il est le flambeau de l’humanisme universel contre l’obscurantisme dévastateur ! 

 

Aujourd’hui, pour les générations futures, nous nous devons de perpétuer ces valeurs humanistes par une véritable Renaissance de l’Art.

 

C’est ce qui nous anime et que nous avons aussi retrouvé dans ZoomArt Paris.

Alors, oui, nous sommes très heureux de ce partenariat et remercions zoomArt et Victoria Zuniga pour leur investissement.

Et comme je le disais au début, seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin.

 

Regardez la vidéo de la soiré de gala

ZoomArt Paris mars 2022

1420 – 2022 La renaissance, c’est maintenant !

Rubrique No Art,  par Alain Bazard

Membre d'honneur du Cercle des Artistes Européens

Entre 1420, début de la renaissance Italienne après une période de grande violence et 2020 ou l’on est confronté aux mêmes problèmes de décadence morale et destructrice de nos sociétés.

Un article très intéressant d’Alain Bazard à ne pas manquer !

 

Depuis le début du 21ème siècle le monde subit des mutations globales, révélatrices d’un bouleversement grave des fondements de nos sociétés. L’ancien monde est en train de basculer et l’on commence à s’apercevoir également que le marché de l’art est devenu une énorme escroquerie mercantile. Les ventes spectaculaires, soutenues artificiellement par la finance et la spéculation planétaire ont atteint des sommets vertigineux.

 

 En 2013 Jeff KOONS avec « Ballon Dog » à atteint 58,4 millions de dollars chez Christie’s alors que récemment un sublime BOTTICELLI a été vendu 45 millions de dollars. Ce constat est aggravé particulièrement en France par le ministère de la culture qui s’emploie à lutter contre toutes formes de représentations non conformes à ce marché néo-capitaliste mercantile en, trahissant ce qui est sa mission première, soutenir la liberté de création des artistes vivants dans son propre pays et, non, en asséchant les subventions allouées aux salons historiques reconnus d’utilité publique qui sont indispensable à l’émergence de nouveaux talents.

 

 L’évolution de la communication grâce à internet et, réseaux sociaux, aux contenus d’une violence sans limites tétanise nos dirigeants et sape les fondements de nos sociétés. Pour les artistes cette période trouble est le ferment et l’opportunité d’une « RENAISSANCE » qui nous est facilité par cet accès instantané à toute la planète, clé pour la diffusion d’un nouvel, Art post contemporain qui a pour but de redonner aux arts plastiques un sens profondément humain, de retourner vers ce qui est vital et permanent en l‘homme en s’appuyant sur les richesses du passé et remettre en valeur la beauté plastique du monde, des objets, de la nature et de l’être humain dans une recherche esthétique sans concessions.

 

 Cette renaissance se concrétise par l’explosion des tendances « liées au surréalisme et, au fantastique sans oublier la BD et le Street art synonyme de liberté qui appliquent déjà ces règles d’or représentées particulièrement par ces groupes qui ont échappés à l’emprise destructrice étatique comme, « Le Cercle des   artistes Européens », « les héritiers de Dali » qui rayonne de l’Espagne à la Pologne en passant par l’Allemagne, sans oublier de marquer d’une pierre blanche la dernière fondation dédiée au «Supraréalisme » crée par MAD-JAROVA qui vient se ranger aux côtés de la fondation TAYLOR au service des artistes depuis 1844.

 

Je terminerai par cette métaphore de Jean Marie GAUTIER « Quand le fruit est pourri, le noyau se fend et la graine germe pour une croissance qui, à son tour sera une aventure. Il est plus aisé de se vautrer dans la décadence que d’en sortir. »

 

Alain Bazard

 

1961 Reçu à L’école Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.
1984 à 1994 Sociétaire du Salon d’Automne. En permanence dans les galeries Japonaise.
Depuis 2013 Président de la section peinture au Salon des Artistes français.
2014 Médaille d’Honneur. 2017 Prix TAYLOR.
Mouvement Les héritiers de DALI : 2015 Trophée Apocalypse Dore prix du jury.
Critique d’art membre de l’AMSC Reijinsha à Osaka et directeur artistique pour les Expos Japonaise OASIS à Osaka et Monaco.

Autres traductions

Actualités

Nous sommes heureux de vous présenter nos prochaines expositions :

Rétrospective :

Le ROTAR'Art

2ème édition

Exposition virtuelle "MERCI"

Hommage au personnel soignant et à toutes les personnes qui se sont dévouées pendant la crise sanitaire du COVID-19.

Du 9 au 19/10/2020 Expo Metro Berlin dans la station de métro Alexanderplatz

Du 8 au 14/09/2020 Expo Métro Opéra- Lafayette

Du 4 au 15 novembre 2019 Grenade - Espagne

Du 6 au 14 avril 2019 Orangerie de la Maison Caillebotte à Yerres

Nos coordonnées

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Nos partenaires

Copyright © Tous droits d'auteurs réservés - Cercle des Artistes Européens et tous les artistes qui composent cette association.

Version imprimable | Plan du site
© Cercle des Artistes Européens et tous les artistes adhérents de l'association. Tous droits d'auteurs réservés.